Menu Technique ewe

Newsletter

Soyez informés de l'évolution du site pour profiter de nouvelles fonctionalités et enrichir votre apprentissage.

La langue éwé du Bénin

L'éwé ou parfois évé, eʋe ou encore éoué, est connu dans la langue même comme eʋe (prononcer [e'βe]) ou Eʋegbe. C'est une langue du groupe gbe des langues kwa, parlée au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Togo et au Bénin par un peu plus de 7 millions de personnes (Capo 1991). Comme les autres langues gbe, l'éwé est une langue tonale. C'est une langue qui est très souvent confondue, par les étrangers, avec le mina, ou à d'autres langues Kwa telle le abbey-éwè (ou Abbey-évé ou Abévé, éouédjè = celui qui parle l'Abé-éwé) qui elle-même se confond avec le fon (fongbe). Cette langue véhiculaire évé ou éwé est très parlée à Lomé.


HISTOIRE DE LA LANGUE EWE ANTIQUE
Par Agbogbo za

L’ Ewe est une langue parlée par un peuple appelé les EWE. Il semble que la langue parlée par les Ewés d’aujourd’hui, est l’une des langue les plus anciennes. La langue d’Ewe d’aujourd’hui aurait été employée depuis le début de la création. La langue a ensuite perdu sa nature et sa valeur d’origine quand le peuple a migré d’un endroit à un autre. En chemin, les pratiques des cultures étrangères furent empruntée des gens avec lesquelles ils entraient en contact .
IL est dit que langue Ewe actuelle est parlé par un peuple qui aurait vécu autrefois dans un pays appelé « MU » entre le Mexique actuel et l’Australie dans l’océan pacifique. Ce peuple est appelé « AMUAWO »,qui signifie le premier peuple. La terre fut finalement submergée, ne laissant que les endroits les plus élevés ou les montagnes à présent connues sous les noms des iles Salomon, Fiji, Kiribat Tuvah, les iles Marshall, Vanuatu, Naura, Hawaï , Samoa, etc.…
On croit qu’il ya longtemps, Dieu (Mawu Okitikata, Mawu Sogbo-Lisa) créateur de toute chose et de l’univers ,a fait un certain nombre de pas depuis son domaine avant le début de la création. L’histoire dit que les 37 pas fait par le créateur représentent les alphabets du monde et qu’avant de faire les 37 pas, Ielle a fait un son appelé Huuu, que les bouddhistes appellent Ommm. Le nom Hudzeng ,associé aux disciples des lieux saints, dans les communautés Ewés actuelles, signifie que le son Huuu précède toute chose .Donc la langue Ewé actuelle contient la tonalité des 37 alphabets.
On dit aussi que le son Huuu du créateur s’est propagé géométriquement et fut partagé par HUMANU, le premier homme à qui le créateur s’est lui-même-révélé. Avant que « Mu » ne soit complètement submergée, le peuple a quitté la terre sous la direction de RAMU, un homme et HUSHILI, une femme. Les Amuawos,(les Ewes actuels) ont échangé leurs pratiques culturelles avec les Japonais. Certains croient que le mot « Shinto » en japonais est dérivé du mot Amuawo (Ewe) « Shit ».Ce qui veut dire le « propriétaire de toute chose». Du Japon, les Amuawos (les Ewé actuels) ont émigré à l’endroit le plus proche appelé actuellement la Chine. On dit qu’ils auraient laissé leur héritage avec le nom « Chine » lui-même . « Tshi na » est un mot en Ewe signifiant « l’origine de la sagesse » .Depuis la Chine, le peuple Amuawo (Ewe actuels)est allé en Inde, puis en Iran, et puis a traversé le croissant fertile en Afrique.
Les Amuawos ont échangé leurs pratiques culturelles avec celles des arabes nomades. On croit aussi que le mot Khabbalah vient du nom du dieu Amuawo Kabla ou Da Diez qui les protège durant leurs voyages d’un endroit a un autre. Dans la ville de Some (Somaria de nos jours) à Babylone ,ils rencontrèrent les Israelites avec lesquels ils communiquèrent et échangèrent leurs pensées et idées.
Le nom de Dieu , « Yahwé » que les Israelites vénèrent pourrait dériver du mot Amuawo pour l’intelligence universelle, qui est « Ye e » (Yewe).Dans la ville actuelle Khartoum, au Soudan, les Amuawos se sont installés et ont construit un lieu de pèlerinage( Yewe)
En Egypte ,ou l’on croit que la civilisation a commencé, les Amuawos ont utilisé la connaissance précieuse trouvée la-bas. Les gens de tous les milieux sont venus pour étudier les Amuawo en Egypte .Les Grecs ,y compris Aristotote, sont aussi venus pour étudier la philosophie et puis plus tard l’ont traduite en langue Grecque.
Avant que les Amuawo ne quittent Babylone, ils ont délégué certaines personnes sous la direction de DANAWU et TSINAWU pour partager cette connaissance avec le peuple d’Europe. Les descendants furent plus tard connus comme étant Anglo-Saxons. On croit que Anglo vient du mot Ewe « Anlo » qui signifie « se retirer et regarder vers l’intérieur ». Les Amuawo sont retournés finalement é Khartoum et plus tard ,en compagnie de GAS et ADAS, ils ont émigré à « T ng » signifiant « la source d’une rivière », appelé actuellement Tombouctou. Les Amuawo ont grandement participé é l’établissement d’une école connue à présent comme l’université de Tombouctou, une des plus anciennes universités d’Afrique. Ils ont aussi aidé à la construction de l’empire de « Gana » (un nom Ewe pour le dieu de lumière). Il fut plus tard, appelé « l’Empire du Ghana ».
Les Amuawo ont aussi énormément contribué à la construction de l’ Empire du Mali après la chute de l’Empire du Ghana. Le roi plus puissant de l’empire du Mali était Mari Dzata. On a cru que ce nom provenait de la phrase « Amea I Dzata » signifiant « l’homme qui ressemble à un lion ou qui est comme un lion ».
L’empire Songhai est apparu après la chute de l’Empire du Mali ,mais en raison de la dureté du règne de ses dirigeants et des forces intérieure et extérieure, les Amuawo partirent avec d’autres groupes ethniques et émigrèrent vers le sud-est ; il suivirent le fleuve du Niger présent dans le Nigeria actuel. De nouveau avec la chute de l’Empire Oyo des Yorubas, les Ewe ont émigré vers l’ouest au Dahomey, le Bénin actuel. Après y être restés pendant un certain temps , ils se déplacèrent à Togoland (Togo) et s’installèrent à NOTSIE.
De NOTSIE, en raison de la règle cruelle du roi Agokoli, les Ewe émigrèrent vers la côte dorée, le Ghana actuel et s’installèrent finalement la-bas.

Bénin Langues

Bénin langues est un projet culturel qui s'inscrit dans la dynamique de la startup BEATZADDICTION qui est d'apporter des solutions numériques à la culture. Notre objectif étant la sauvegarde de notre patrimoine culturel, cette plateforme offrira l'occasion de mettre à la disposition de tout le monde notre culture mais aussi de la vulgariser à travers les âges.

Devenez traducteur

Vous souhaiteriez devenir traducteur pour les langues nationales du Bénin. Vous souhaitez vous engager dans une cause noble et communautaire avec une démarche pédagogique.
Vous pouvez nous contacter aux numéros suivants:

97111146 / 97576710

Suivez-nous