Les conversations en Fongbe - la pluie à cotonou

Mɛ wɛ ?
C'est qui ?
Nyɛ wɛ.
C'est moi.
Nyi Leon-rasta.
Moi Léon-rasta.
Nɛ gbɔn ?
Comment est le pays ?
A mɔ ɖ’eji ɖé ɖo jija wɛ ɔ a ?
Tu as vu la pluie qui tombe ?
Ji ɖo ji ja wɛ tan elɔ lɛ mɛ ɔ, ji ɔ nyɔ ɖébu ă.
La pluie qui tombe en ce moment, ce n’est pas bon.
Ji ɔ nɔ ja é nɔ ja. Vɔn mɛ bi é gblé.
La pluie tombe, elle tombe. Dans les bas-fonds, tout est gâté.
Sin ɖo ali ɔ ji.
Il y a l'eau sur la route.
Ɛɛn, a tlɛ jawé xwé gbé lɔ ɔ, a tlɛ tuun fi à wa gbɔn, a si mɛ jɛn a wa gbɔn.
Oui, si tu essaies de venir à la maison, tu tentes de savoir par où passer, mais tu dois passer dans l'eau.
E ɖo ɖé a na blo gbɔn bɔ na gɔ ma gbɔn sin mɛ a. Sin mɛ jɛ a na gbɔn.
Tu ne peux faire autrement, pour arriver. Tu dois passer seulement dans l'eau.
Ɛɛn, ji ɔ ɖo ji ja, é nɔ ja bo nɔ kɛn. Bo nɔ ja bo nɔ kɛn, bo nɔ ja bo nɔ kɛn.
Oui, la pluie tombe, elle tombe puis ça s'arrête et ça tombe et s'arrête encore.
E jlo é ɔ é nɔ ɖo, é ma jlo é a, é nɔ ɖo ă bo nɔ ja mɔ tɔn.
Si elle veut, ça se passe, si elle ne veut pas, ça ne se passe pas et ça vient ainsi.
Mɛ lɛ nɔ yi azɔmɛ mɔ tɔn mɔ tɔn sin, mi ma tuun. A ma tuwun ɖé é na blo gbɔn nɛ.
Les gens vont au travail ainsi, on ne sait pas. Tu ne sais pas comment on va faire.
Ɛɛn, mɔ un mɔ ɖɔhun, é ɖo ji ɔ wutu ɔ.
Oui, c'est ainsi que je l'ai vu, comment il pleut.
Mɛ ɖé lɛ nɔ yi azɔmɛ, mɛ ɖé lɛ nɔ zɔn mɛ bo nɔ yi azɔ mɛ.
Il y a des gens qui vont au travail, il y a des gens qui circulent sous la pluie pour aller au travail.
Mɛ ɖé lɛ nɔ ci xɔ mɛ.
Il y a des gens qui restent à la maison.
Azizɔnnɔ ma sixu byɔ ji enɛ mɛ nɛ.
Celui qui est malade ne peut pas rentrer dans cette pluie.
Ahan !
OK
Enɛ ɖo ploblɛmu ɖebu ă.
Pas de problème.
E nyɔ ! A sé à ?
C’est bon ! Tu as compris ?