Les conversations en Fongbe - les commères

Nyɔnuvi ɖe lɛ ɖo kartie ce,
Certaines jeunes femmes dans mon quartier,
xwe ɖe e nɔ mɔ cobɔ nɔ mɔ xwe ce ɔ
qu'on trouve dans une maison avant la mienne,
bɔ e mɛ bi hwii.
elles sont toutes nombreuses.
E mɛ ɖebu sɔ yi yɔkpɔvu a, e ko su.
Elles ne sont plus des enfants, elles ont déjà grandi.
Donk, ye ko su
Donc, elles sont déjà grandes
bɔ e na da su normaleman.
donc elles vont prendre un mari normalement.
mais ye ɖo finɛ bo kpo nu e na nɔ ɖɔ mɛ ɖevo sin xo,
Mais elles sont là seulement pour commérer sur les autres,
nu e hɛn eɖee gble tawun ɔ n’ɛ.
ce qui constitue leur grande perversion.
bo nu a ɖo dindin wɛ ɔ,
Et si tu passes (devant elles),
ye na mɔ xo ɖe bɔ na ɖɔ ɖo sin towe jɛn wɛ.
elles trouveront une histoire pour parler précisément de toi.
Bɔ ye nɔ yi go bo nɔ blo mɛjɔmɛ.
Et elles s’enorgueillissent et font comme les gens importants.
Or e ka nyi mɛ ɖe bo... bɔ mɛ ɖe nɔ kpɔn e ji sɔ mɔ ɖe a
Or ce sont des personnes et personne ne s’intéresse ainsi à elles
Mɛme sunnu ɖe nɔ wa e gɔn lɛ ɔ,
Même les hommes qui viennent chez elles,
sunnu ɖe ma ɖo nuɖe na wa a lɛ nɔ wa ci e gɔn.
des hommes qui n’ont rien à faire et qui viennent séjourner chez elles.
Bɔ ye nɔ kple ɖo finɛ,
Et elles se rassemblent là,
bo nu mɛɖe din ɔ, ye na ɖɔ mɛ ɔ sin xo.
et si quelqu’un maintenant est là, elles parleront de la personne.
Bo nu mɛ ɔ se
Et si les gens ont entendu
bɔ kan byɔ, ye nɔ yi jlɛ.
et demandent des explications, elles cherchent querelle.
Bɔ ye nɔ kple bo nɔ zun mɛ ɔ kabi ye na xo xa mɛ ɔ.
Et elles se groupent pour insulter la personne ou bien elles vont se bagarrer avec les gens.
Nu ɖokpo ɖe ye tuun bɔ nɔ wa n’ɛ sin.
C'est la seule chose qu’elles savent leur faire
Sinɔn an fɛti, ye mɛ bi ɖo finɛ din ɔ.
Sinon, en fait, ce sont toutes des personnes qui résident là maintenant.
Ye mɛ ɖebu ko yi asu xwe kaka jɛ din a.
Aucune n’est déjà partie dans la maison d’un homme jusqu'à présent.